En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour réaliser des statistiques de visites.

Cécilia PASCAL consultante rse développement durable et responsable pour les entreprises

Diplôme d’Ingénieur en Mécanique - Grenoble INP

Mastère Spécialisé en Gestion de l’Environnement - ISIGE Mines de Paris

Expérience salariale dans l’industrie

Consultante indépendante du réseau Act'RMC

31 ans de curiosité (la preuve par ce blog ?), de voyages (tour du monde, Nicaragua, Turquie...) et de sport (escalade depuis 20 ans, ski de randonnée, trekking...)



Et mon engagement ?

Parce que je pense que ces pratiques de développement durable s'appliquent à tous, à commencer par soi-même. Parce que je pense aussi qu'il est toujours plus simple d'inciter au changement par l'exemple. Et parce que dans RSE il y a un mot très fort : responsable, voici les actions que j'ai moi-même mises en place pour essayer d'avoir une approche plus vertueuse (même si je suis encore loin d'être parfaite !).


  • Déplacements doux
Si j'ai la chance de travailler localement, je vais utiliser en priorité le vélo. Lorsque la voiture devient indispensable, je poste systématiquement mon trajet sur les sites de covoiturage, ou je deviens passagère. Pour les longs déplacements, j'utilise le train.

Pour aller plus loin : lorsque mon vieux biclou me lâchera, je basculerai sans doute vers l'option d'économie de fonctionnalité en louant un Métrovélo plutôt qu'en achetant un nouveau vélo.


  • Papier
J'ai choisi de ne pas faire imprimer de cartes de visite, mais plutôt d'utiliser du carton-déchet et de lui donner une seconde vie en le découpant et en y mettant un coup de tampon avec mes coordonnées.

J'essaie d'imprimer au minimum, en privilégiant les impressions noir et blanc, recto verso (voire 2 pages par feuille lorsque c'est possible).

Pour aller plus loin : je vais essayer d'utiliser du papier recyclé à 100%.


  • Engagement associatif local
A l'automne 2015, j'ai travailler bénévolement avec l'association FORSE (Facilitation pour les Organisations en RSE) pour les aider à organiser les premiers Trophées RSE en Rhône-Alpes et, en particulier, à analyser les dossiers candidats.

Avec un petit groupe de grenoblois motivés, nous avons créé le collectif Zero Waste Grenoble en octobre 2015. Ce mouvement citoyen a pour ambition de faire tendre le territoire local vers le zéro gaspillage et zéro déchets, en travaillant avec l'ensemble des acteurs : citoyens, commerçants, entreprises, collectivités...

Enfin depuis mars 2016, je prends beaucoup de plaisir à donner des cours d'informatique à des personnes retraitées, avec l'association l'Age d'Or.

Pour aller plus loin : je vais essayer de maintenir cet engagement associatif malgré le développement de mon activité professionnelle.


  • Sensibilisation du grand public et partage de bonnes pratiques
C'est une des ambitions que j'ai avec mon blog Padlezzar !

Pour aller plus loin : j'aimerais continuer à interviewer des acteurs locaux et à mettre en avant des initiatives positives en faveur de l'environnement et/ou de l'être humain.


  • Consommation à faible impact environnemental
J'essaie au maximum de consommer local, de saison, bio et sans produits nocifs. J'essaie aussi de réduire mes déchets (tout a d'ailleurs commencé en participant au Défi Moins Jeter de La Métro !). J'avoue que c'est un plaisir d'aller faire le marché des petits producteurs locaux (tandis que les courses au supermarché me font crisser les dents...). J'essaie aussi de faire moi-même un maximum de choses. J'ai fortement réduit mes achats-plaisir et j'essaie de me satisfaire davantage de ce que je possède déjà (et ça fait déjà beaucoup !).

Mes produits phares : yaourts maison, mouchoirs en tissu, gourde sans BPA, sac en tissu toujours prêt à être dégainé...

Pour aller plus loin : continuer à privilégier les achats locaux, dans tous les domaines (car je n'y arrive pas encore partout !). Cuisiner davantage pour éviter d'acheter des produits déjà préparés.


  • Energie
Je charge mon téléphone en journée pour ne le laisser branché que le minimum nécessaire. J'utilise mon téléphone en économisant la batterie (fermeture systématique des applications en fin d'utilisation, utilisation du positionnement GPS, du wifi et des données mobiles qu'en cas de nécessité...). J'éteins ou je débranche (j'essaie !) les appareils électroniques lorsqu'ils ne sont pas utilisés.

Pour aller plus loin : et pourquoi pas utiliser un fournisseur d'énergie 100% renouvelable ?

NEWSLETTER

Soyez informé des prochaines publications du blog Padlezzar en indiquant votre email ci-dessous.

Pas de souci, la désinscription est possible et facile à tout moment ! Et moi non plus je n’aime pas les spams et les mails de pub, donc soyez certains que votre email ne sera donné à personne !