En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour réaliser des statistiques de visites.

Défi Moins Jeter : bilan du premier mois de réduction

Maintenant que vous suivez tous nos aventures de réduction des déchets (Défi Moins Jeter de La Métro), vous devez être impatients de savoir ce que ça donne. Alors, est-ce que l'objectif de réduction de 7% a été atteint ? Est-ce facile ? Que faisons-nous ?


Après 1 mois de réduction active, le bilan est plus que positif ! En effet, les 6 équipes ont déjà largement dépassé la barre des 7% de réduction de production de déchets (pour rappel il s'agit des déchets ménagers ordinaires et des déchets de tri). Les résultats vont de -19% à -40% de réduction !


Défi Moins Jeter : bilan du premier mois de réduction.

Que peut-on observer ?

Toutes les équipes ont réussi à diminuer leur production de déchets ordinaires et de déchets de tri. De même elles ont toutes, sauf une, augmenté de manière très significative leur production de compost.

Ainsi on voit que le poids moyen de la poubelle ordinaire est passé de 5.13 kg à 3.74 kg (par personne et par semaine). Le poids moyen de la poubelle de tri a également diminué en passant de 2.48 kg à 1.72 kg. Le compost a augmenté de 1.55 kg à 2.50 kg. Néanmoins ces chiffres restent des moyennes et, comme après le premier mois de référence, on continue d'observer des écarts relativement importants entre les différentes équipes. 

Je pense qu'on peut féliciter l'équipe Chartreuse Eco/écho qui possède à la fois une des poubelle les plus légères (4.34 kg pour poubelles ordinaires et de tri), mais qui a également fait une des réductions les plus importantes (-31%).


Quelques conseils pour réduire vos déchets

> Premier conseil, assez logique mais tellement impactant : se mettre au compost ! En ce qui concerne notre foyer, il est certain que ce geste seul nous a permis de faire des réductions considérables. De plus, cela semble tellement plus naturel finalement de retourner à la terre tous ces déchets organiques. C'est valorisant de savoir que ce que l'on jette va être transformé et va redonner quelque chose, plutôt que de n'être qu'un déchet dans le sens le plus négatif du terme.

J'ai déjà parlé du lombricompostage, mais il y a bien d'autres façons de faire du compost :

  • Faire un compost à ciel ouvert au fond du jardin (le plus facile et le moins contraignant, mais pas forcément le plus esthétique !).
  • Faire un compost fermé dans son jardin.
  • Mettre en place un compost collectif de pied d'immeuble (à voir avec la copropriété donc, mais cela se développe de plus en plus).
  • Utiliser un des composteurs partagés mis en place par votre commune (vous pouvez télécharger la carte - très - générale des composteurs partagés de l'agglomération grenobloise).

Pour les habitants de la région, vous trouverez toutes les informations pratiques sur le site de La Métro. N'hésitez pas à participer à leurs ateliers, ils sont très pratiques et bien faits.


> Deuxième conseil pratique pour réduire vos déchets : acheter en vrac. Ca parait évident, mais je me demande encore pourquoi cela n'est pas plus développé ! Acheter en vrac permet à la fois de réduire vos déchets d'emballage, mais également d'adapter les quantités nécessaires à chaque usage. Et pour finir, cela permet d'avoir de bien plus jolis placards !


La Super Halle à Lyon : vrac, bio et local

La Super Halle à Lyon pour acheter en vrac, du bio et du local - Source : blog Small & Beautiful


Deux questions se posent lorsqu'on souhaite passer au vrac : où en trouver et combien ça coûte. A Grenoble il y a de très beaux rayons de produits en vrac dans les différents magasins bio (je suis une adepte de Casabio que je trouve bon et pas trop cher, même si cela varie en fonction des produits). Est-ce que le prix est supérieur ? Cela dépend de ce qu'on compare évidemment. Il me semble que cela n'aurait pas beaucoup de sens de comparer le prix du vrac bio à un produit bas de gamme de supermarché classique par exemple. Mais il faut admettre que le prix du vrac n'est pas si peu cher (mais bon le meilleur comparatif c'est celui que vous ferez vous-même, en fonction de ce que vous êtes habitués d'acheter - par exemple mes céréales pour petit-déjeuner coûte environ 5€/kg en vrac, ce qui est sensiblement le même prix que des céréales en grande distribution). N'hésitez pas à lire cet excellent article de Terra Eco pour avoir plus d'informations et de détails au sujet de la vente en vrac en France.


> Troisième conseil : acheter des yaourts en pots de 500 g et étape suivante : fabriquer ses propres yaourts. Etant de grands consommateurs de yaourts, c'est un point sur lequel nous avons du travailler pour réduire nos déchets. Sur Le Bon Coin nous n'arrivons pas à trouver de yaourtière qui nous convienne, alors en attendant nous avons déjà réduit en partie nos emballages en utilisant des pots de 500 g (équivalent à 4 pots classiques donc). C'est une solution à double tranchant... Pour nous ça fonctionne même encore mieux car finalement on se sert de quantités plus faibles, mais pour certains je sais que cela peut faire l'effet inverse. A voir donc avec vos habitudes et vos goûts !

Il est également possible de préparer ses propres yaourts, sans recourir à une yaourtière. Mais il faut que je creuse encore un peu le sujet...


Voilà quelques idées plutôt facile à mettre en oeuvre et qui permettent déjà de faire d'importantes réductions ! Etes-vous partants pour tenter l'aventure chez vous ? A la fin du défi, je partagerai d'autres conseils pour réduire vos déchets, mais maintenant c'est à vous de jouer !


Sommaire des articles sur le Défi Moins Jeter :

NEWSLETTER

Soyez informé des prochaines publications du blog Padlezzar en indiquant votre email ci-dessous.

Pas de souci, la désinscription est possible et facile à tout moment ! Et moi non plus je n’aime pas les spams et les mails de pub, donc soyez certains que votre email ne sera donné à personne !