En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour réaliser des statistiques de visites.

Lombricompostage : des vers pour réduire nos déchets et nourrir nos plantes

Grande nouvelle ! Nous avons de nouveaux petits locataires à la maison. Ils sont très pratiques car ils nous aident à réduire nos déchets et à entretenir nos plantes. Non, nous n'avons pas les moyens de nous payer jardinier et compagnie. Et on ne s'est pas non plus décidé à exploiter des enfants. On vient simplement d'investir dans un lombricomposteur !

Alors, attention, avant toute chose il faut savoir que composter et lombricomposter c'est assez différent ! Certes l'objectif et le résultat sont sensiblement les mêmes : mieux gérer nos déchets organiques en les valorisant pour les transformer en compost plutôt qu'en les jetant à la poubelle (et donc incinérés ou enfouis). Mais par contre les méthodes diffèrent légèrement.

On a assisté à une réunion d'information sur le sujet, organisée par l'association Trièves Compostage & Environnement. Le sujet est bien couvert et nombreuses idées reçues sont balayées par quelques explications simples. C'était aussi l'occasion d'acheter un lombricomposteur à prix (très !) réduit, grâce à une participation de La Métro : 30€ au lieu de 85€, pas mal non ?!

Je vous propose de partager avec vous ces nouvelles connaissances, par un système de questions/réponses.


  • Qu'est-ce que c'est exactement du lombricompostage ?

C'est une technique améliorée du compostage, où des vers de terre spécifiques (des composteurs) vont transformer les déchets organiques en compost solide (lombricompost) et liquide (lombrithé).

Il s'agit pour cela de mélanger matières azotées (ou humides) et matières carbonées (ou sèches). Les bonnes proportions sont environ 60% humide et 40% sèche.

Matières azotées (humides) et carbonées (sèches), pour un bon compost.

Liste non exhaustive de matières azotées et carbonées (source : Guide Composteurs SMICTOM Vals Aunis).


  • Pourquoi je devrais me mettre à faire du compost ? Je ne vois pas l'intérêt...

C'est avant tout un geste qui permet de réduire les quantités de déchets que l'on met dans la poubelle ordinaire. Transformer ses déchets organiques en compost permet de les valoriser. C'est tout de même plus intéressant que de les jeter à la poubelle, où ils finiront enfouis ou incinérés.

Le lombricompost sert ensuite d'engrais pour vos plantes. C'est un bon amendement, 100% naturel (et bio en fonction de vos déchets bien sûr !), qui fera bien plaisir à vos végétaux. Le compost est particulièrement adapté aux semis.

Le lombrithé est également un engrais, mais sous forme liquide.

Et si vous n'avez pas de plantes chez vous, rien ne vous empêche de déposer lombricompost et lombrithé sur les plantes de votre quartier. Vous pouvez aussi en donner à vos voisins et amis. Enfin, quoi qu'il en soit, c'est toujours mieux que de mettre vos épluchures à la poubelle non ?


Utiliser le lombricompost comme engrais pour vos plantes d'intérieur


  • Un compost chez moi ? Mais ça va sentir mauvais !

Evidemment il est plus facile de gérer un tas de compost au fond de son jardin qu'un lombricomposteur dans sa cuisine ou sur son balcon. Mais par contre il est tout à fait possible d'en avoir un sans avoir de mauvaises odeurs.

En réalité les mauvaises odeurs arriveront si le lombricompost est mal géré et qu'il est trop humide. Dans ce cas il faut le remuer pour l'aérer et ajouter de l'oxygène. Un simple ajout de matière sèche (bouts de carton par exemple) doit normalement résoudre le problème.


  • Et puis ces vers, ils vont se balader partout dans la maison !

Eh bien figurez-vous que le problème est rapidement résolu : les vers ne peuvent pas survivre plus de 2 minutes à l'air libre (c'est-à-dire en dehors du compost). Au pire, vous retrouverez donc tout un tas de vers morts autour de votre compost (ce qui n'est pas non plus très engageant je l'avoue, mais reste un moindre mal).


Source : iStock


  • Bon ok pourquoi pas... mais où est-ce que j'achète un lombricomposteur ?

Le modèle Eco-Worms que nous avons acheté est apparemment bien réputé dans le milieu, très pratique et bien conçu. Et en plus il est fabriqué en Isère ! Que demander de plus ?!

Il existe un autre fabricant local : Terre Native, qui fait de très jolis lombricomposteurs en bois. Ils sont très beaux et simples à utiliser, mais par contre ils sont plus petits.

La Boite à Terre propose également un superbe lombricomposteur en bois, au design très soigné et fabriqué en France (Lorraine). A tel point qu'il se transforme aisément en meuble bas pour cuisine ou salon. Ce modèle me plait vraiment... mais le prix nettement moins !

Si vous avez l'âme bricoleuse, vous pouvez aussi vous fabriquer votre propre lombricomposteur bien sûr.


Lombricomposteurs Eco-worms, Terre Native (source : Ludographic.com) et La Boite à Terre

  • Où est-ce que je trouve les vers maintenant ?

Le plus simple c'est d'en récupérer chez des amis qui possèdent déjà un lombricomposteur. Dans ce cas, il suffit de remplir une boite en plastique (type sorbet/glace) avec des lombrics et un peu de compost (environ 500g de lombrics et 500g de compost).

Bien entendu tout le monde n'a pas la chance de connaitre des gens qui font du lombricompostage. Un autre moyen est donc d'utiliser le réseau développé par le Conseil Général de l'Isère. Ils ont rassemblé des donneurs de vers sur une carte interactive. Il suffit de sélectionner un donneur sur la carte, de cliquer sur l'image du vers et de contacter le donneur directement. Ce super outil s'adresse donc aussi aux pratiquants du lombricompostage ! N'hésitez pas à vous ajouter comme donneurs (de notre côté va falloir attendre encore un peu...)

Carte interactive de donneurs de vers par le conseil général de l'isère

Info : un autre réseau d'acteurs du compostage, à l'échelle nationale cette fois > les activateurs.


  • J'ai peur d'avoir des moucherons partout !

Encore une fois, les moucherons sont inhabituels. Ils n'apparaitront que si le compost n'est pas équilibré. Il faut s'en occuper tout de suite par contre, avant que cela ne prenne trop d'ampleur et que ce ne soit difficilement rattrapable.

Les moucherons viendront s'il y a des épluchures contaminées. Dans ce cas il suffit de les enfouir plus profondément.

Les moucherons viendront également si le compost est trop humide. La solution consiste à ajouter du carton ou des boites d'oeufs, voire même à stopper l'apport en matière organique pendant quelques jours (2 semaines environ) jusqu'à ce que le rapport carbone/azote se soit régulé.


  • Bon et concrètement j'y mets quoi dans mon lombricomposteur ?

Déchets interdits / non recommandés :

On peut y mettre vraiment pas mal de choses, mais il y a tout de même quelques subtilités à savoir. La première chose à ne pas oublier c'est qu'on ne pourra pas mettre autant de choses que dans un composteur. La seule raison c'est que certains aliments sont vermifuges, ils pourraient donc tout simplement tuer vos vers ! Ces matières interdites sont : ail, oignon, échalote, poireau.

Certains aliments ne sont pas recommandés en lombricompostage car ils sont très longs à être traités par les vers : agrumes, ongles, cheveux, noyaux.

Un autre groupe d'aliment n'est pas recommandé, car ils peuvent entrainer le développement de larves. Si on fait son compost au fond du jardin, c'est donc moins problématique, mais dans le cas d'un lombricompostage en appartement c'est plus embêtant ! Ce sont : viande, os, crustacés, poisson, fromage.

Déchets ok :

A côté de ces exceptions, tous les autres déchets organiques peuvent être mis au lombricomposteur : épluchures, peaux de banane, coquilles d'oeufs, pain, restes cuisinés, café, thé, essuie-tout, mouchoirs...


Du compost pour nos plantes

Voilà ! Vous en savez à peu près autant que moi. Si jamais l'aventure vous tente aussi, n'hésitez pas à vous rapprocher de La Métro (pour ceux qui ont la chance d'habiter notre belle région), de votre collectivité ou d'une association locale. Il n'est pas inutile du tout d'assister à une petite formation comme nous venons de le faire. C'est pratique, rapide et intéressant. En tout cas, comptez sur moi pour vous faire part de l'avancement de ce nouveau chantier ! 

Pour finir, j'aimerais insister sur un point. Vous l'aurez sans doute compris, mais le compostage peut vraiment s'adapter à toutes les situations. Lombricompostage en appartement, compostage collectif pour une entreprise, compostage au fond du jardin pour une maison... De multiples formes sont possibles, avec toujours le même objectif : mieux gérer nos déchets et les valoriser !


Pour aller plus loin :

Lombricompost, Editions Rustica, Vincent Desbois, 12.95€Lombricompost, Editions Rustica, Vincent Desbois, 12.95€





Lombricompost pour tous, Editions de Terran, Jean-Paul Collaert, 15€Lombricompost pour tous, Editions de Terran, Jean-Paul Collaert, 15€

Indiquez votre adresse pour recevoir un email à chaque nouvelle publication du blog :

NEWSLETTER

Soyez informé des prochaines publications du blog Padlezzar en indiquant votre email ci-dessous.

Pas de souci, la désinscription est possible et facile à tout moment ! Et moi non plus je n’aime pas les spams et les mails de pub, donc soyez certains que votre email ne sera donné à personne !