En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour réaliser des statistiques de visites.

Le poison c'est la comparaison ?!

Cet article va être un peu différent des autres... Ce n'est pas un article sur une rencontre... Ah ben non, en fait si, mais bon ça n'est pas un article où je vais vous présenter quelqu'un, mais plutôt partager des réflexions que j'ai eues avec quelqu'un. Ce quelqu'un c'est Xavier Delaigue, coach, formateur, thérapeute et membre du Club 120, un club de dirigeants d'entreprise que j'ai rejoins en fin d'année dernière. Mais bon, ce n'est pas là le sujet, je vous en parlerai une autre fois !

Bref, un beau jour j'ai rencontré Xavier pour faire un peu plus connaissance. On présente nos activités, nos métiers, nos centres d'intérêt... et au fil de la discussion on en est arrivés à se triturer le cerveau sur un concept intéressant :

Est-ce que le poison c'est la comparaison ?


Je lui ai parlé des entreprises que j'accompagne dans leurs démarches RSE et de ce besoin qui ressort à chaque fois de savoir ce que font les autres. Lors des évaluations RSE, je balaie l'ensemble des actions mises en place dans l'entreprise pour faire un état des lieux sur les différents champs de la RSE. A la fin de cette analyse, je propose un rapport avec les points forts, les points à améliorer, des pistes de progrès... et une note ! Ah ça oui, malgré tout ce qu'on peut dire, les gens aiment bien les notes. Bon, les bonnes notes de préférence hein ! La question qui ressort souvent c'est « et les autres ils ont combien ? »... Est-ce qu'une entreprise a réellement besoin de se comparer aux autres pour savoir si ce qu'elle fait est suffisant ou si elle peut progresser davantage ?


Exemple d'évaluation RSE - DIAG 26000

Mon premier instinct me dit qu'effectivement, le poison c'est la comparaison. Je vous propose de m'appuyer sur certaines citations inspirantes pour suivre le fil de ma réflexion (big up Xavier !).

« Ils ne savaient pas que c'était impossible, alors ils l'ont fait. »
Mark Twain

Ne pas se comparer pour oser l'impossible

Ah, celle-là je l'aime beaucoup ! Tellement que c'est elle que j'ai mis sur mes cartes de voeux pro cette année. La comparaison n'apporterait-elle pas des limites ? Si j'en reviens à mes entreprises clientes et qu'effectivement elles regardent ce que font les autres... si les autres ne font rien, elles n'en feront peut-être pas plus ! Si on ouvre le champ des possibles, c'est là que la créativité intervient et permet de mettre en place des actions innovantes... et que justement personne n'avait mises en place jusqu'alors !

Un autre aspect qui me gêne avec la comparaison, c'est qu'on regarde un peu trop chez le voisin et on oublie de regarder chez soi avant tout. L'introspection me semble une étape préalable indispensable à tout progrès. Comme le disait Antoine Cros lors de notre rencontre, « tout doit partir d'un changement intérieur ». C'est un peu comme en escalade, où les victoires ne sont liées qu'à un dépassement de soi, par rapport à ses propres objectifs personnels. Lorsqu'après un long travail, on arrive enfin à enchainer cette voie qui nous résistait, c'est là qu'on est satisfait, peu importe le niveau de la voie ! L'exploit ce n'est pas de faire mieux que l'autre, c'est de faire mieux que soi-même !


Introspection avant la comparaison extérieure

Un autre exemple me vient à l'esprit dans mon récent contexte de jeune maman... Lorsqu'on a un enfant, les comparaisons sont quasiment inévitables ! « Ah, le tien il fait 3h de sieste ? », « Eh oui, il sourit tout le temps, pas le tien ? », « On lui chante toujours une berceuse avant de le coucher, pas vous ? »... Les comparaisons vont bon train, et pourtant qu'est-ce qu'elles apportent ?! Chaque enfant est différent, leurs rythmes leur sont propres et ils finiront tous par être bien développés et bien sympathiques a priori.

« Si tu diffères de moi, mon frère, loin de me léser, tu m’enrichis. »
Antoine de Saint-Exupéry

Comparaison du développement de nos chers bambins


C'est clair que les différences nous rendent plus riches et intéressants. Mais finalement cette comparaison ne servirait-elle pas à nous rassurer plutôt qu'à nous valoriser ? Si on pose toutes ces questions aux autres jeunes parents, c'est certainement pour être sûrs que notre enfant va bien et qu'il coche bien toutes les étapes de son développement.

« Quand je m'examine, je m'inquiète. Quand je me compare, je me rassure. »
Charles-Maurice de Talleyrand-Périgord

Eh ben mince, c'est finalement peut-être utile de se comparer un peu ! Si ça peut nous rassurer, nous guider, nous inspirer... Ça me fait penser à Pinterest, vous savez cet outil de dingue qui permet de punaiser (pin en anglais) des images du web sur des panneaux virtuels pour mémoriser des idées de création, des artistes, des jolies choses... Bref, un super outil pour ne pas réinventer la roue à chaque fois que l'on veut faire quelque chose de créatif ! Ben oui, la comparaison c'est aussi ça : s'inspirer des bonnes pratiques et enrichir notre base de connaissances pour faciliter ensuite l'éclosion d'idées neuves.


Comparer pour s'inspirer, s'enrichir et progresser

Si j'en reviens à nouveau à mes entreprises clientes et leur volonté de comparer leurs actions RSE à celles des autres, c'est finalement peut-être dans cet état d'esprit aussi ? Trouver des bonnes idées en place chez les autres, pour ensuite les dupliquer chez soi. Ne pas tout réinventer à chaque fois, mais plutôt piocher à droite à gauche pour se construire quelque chose de sur-mesure et d'efficace !


Et la bonne nouvelle c'est que des idées de bonnes pratiques RSE il y en a plein qui existent déjà !

Bon allez, j'arrête là, on pourrait continuer longtemps et tant mieux ! Donc arrêtons de nous morfondre, comparons-nous inspirons-nous !


Alors ok il faut peut-être bien se comparer un peu, mais - comme toujours - dans la limite du raisonnable. De toute façon, on n'arrivera pas à arrêter de nous comparer. Le plus important finalement c'est sans doute de savoir ce que l'on en fait !


Je vais clore cet article avec 3 petites choses :

1. Une citation, un peu tortueuse, mais plutôt intéressante sur le concept de comparaison et d'introspection :

« Avoir assez d'empire sur soi-même pour juger des autres par comparaison avec nous, et agir envers eux, comme nous voudrions que l'on agît envers nous-mêmes, c'est ce qu'on peut appeler la doctrine de l'humanité ; il n'y a rien au-delà. »
Confucius

Equilibre de la comparaison pour le bien de l'humanité

2. Un remerciement à Xavier pour nos riches échanges, que l'on avait d'ailleurs conclus en décidant de rédiger chacun un article sur la comparaison ! Donc pour une lecture croisée, je vous invite à aller lire l'article de Xavier : Gérer les conflits et les risques aux frontières de l'organisation.


Gérer les conflits et les risques aux frontières de l'organisation

3. Une proposition : pour vous inspirer (ou vous comparer, à vous de voir !), sortir de votre quotidien (oh oui !), renouer avec la nature (ooooh oui !!!), repenser votre manière de vivre et de travailler (que celui qui n'est pas en quête de sens dans son boulot/sa vie lève la main)... je vous propose de participer au prochain Outsiders Week-end organisé en juin par AIR et Chilowé. Promis, je vous en reparlerai aussi !

S'inspirer lors de l'Outsiders Week-end de Chilowé et AIR

Crédits : Chilowé & AIR

NEWSLETTER

Soyez informé des prochaines publications du blog Padlezzar en indiquant votre email ci-dessous.

Pas de souci, la désinscription est possible et facile à tout moment ! Et moi non plus je n’aime pas les spams et les mails de pub, donc soyez certains que votre email ne sera donné à personne !