En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour réaliser des statistiques de visites.

Défi Moins Jeter : le bilan !

Eh voilà ! Depuis quelques semaines nous n'avons plus besoin de peser nos déchets car le Défi Moins Jeter est fini. Pour ceux qui n'ont pas suivi l'aventure, l'idée était de réduire nos déchets (poubelle ordinaire et poubelle de tri). Pendant un mois nous n'avons rien changé à nos habitudes et nous avons pesé l'ensemble de nos déchets pour avoir des valeurs de référence. Puis nous avons mis en place différentes actions, petit à petit, pour essayer de faire baisser le poids de nos poubelles. Au bout d'un mois, je vous avais dit où nous en étions et j'avais partagé avec vous quelques idées pour réduire ses déchets. Nous avons "joué" pendant 3 mois et le défi est désormais fini. Et alors ? Quel est le résultat ? Vous savez déjà que la valeur objectif de -7% a largement été dépassée, mais de combien ?

Avant toute chose, je tiens à féliciter l'ensemble des participants à cette première édition ! Je suis bien placée pour savoir que, même s'il existe plein d'actions faciles à mettre en oeuvre, ce challenge a malgré tout demandé de l'engagement. Alors, bravo à tous ! Et puis un bravo tout particulier à l'ensemble de mon équipe de la Compagnie des Citrouilles. J'ai été impressionnée par votre engouement et votre engagement dans ce défi ! Vous avez été au top ! :D


la Compagnie des Citrouilles du défi moins jeter


Allez, je ne vous fait pas attendre plus longtemps et je commence par...


LES RESULTATS

Avec les 37 foyers qui ont participé à l'ensemble du défi, nous avons réussi à réduire nos déchets (poubelles ordinaire et de tri) de -45% ! Beaucoup se sont mis au compost, car on note une augmentation de +25% de la poubelle de compost (entre le mois de référence et le dernier mois du défi). Au niveau de la poubelle de tri, nous avons réussi à la réduire de -40%. Finalement se sont les équipes Poubelle la Vie et les Violettes qui ont remporté ce défi avec une réduction de -53%. Mon équipe de la Compagnie des Citrouilles arrive bonne troisième avec -50%. Sachant que le score le plus faible est de -26%, on peut affirmer sans erreur que c'est une franche réussite !

Certains scores sont même incroyables quand on regarde de plus près les résultats par foyer... En effet, le foyer arrivant en tête a réussi à réduire ses déchets de... -86% ! Waou ! Et je suis très fière de mes coéquipiers Chloé et Rémi qui arrivent en troisième position avec -79%. Félicitations ! (et n'hésitez pas à laisser un commentaire pour partager votre savoir !)


Félicitations aux participants du défi moins jeter


Il est vrai que ces valeurs doivent être prises avec un certain recul car l'ensemble des participants était déjà sensibilisé à la question environnementale. Mais par contre, à l'inverse, pour certaines équipes le challenge était d'autant plus grand puisqu'un certain nombre d'actions (dont le compost) était déjà en place. On peut donc conclure qu'avec de petites actions et de micro changements d'habitudes, on peut déjà réduire de manière significative nos déchets.

J'imagine que de tels chiffres en font rêver plus d'un (ou pas...), donc si vous aussi vous souhaitez réduire vos déchets, qu'elle qu'en soit la raison, voici des conseils pratiques (que je complèterais avec vos idées si vous laissez un commentaire ! :D).


LES ACTIONS POUR REDUIRE VOS DECHETS

1. Dans la cuisine

Avant tout, je mets en place un compost (voir mon article plus détaillé à ce sujet).

J'utilise une yaourtière ou j'achète des yaourts en grands pots (je n'ai pas trouvé mieux que 500g).

Je bois l'eau du robinet (une évidence pour certains, mais pas pour tous... et franchement, à Grenoble, on aurait bien tort de se priver vu la qualité de l'eau !). Et je peux même faire de l'eau gazeuse avec l'eau du robinet en achetant un appareil adéquat (plus d'excuses !).

Pas de gaspillage avec les restes : je les cuisine un autre jour, je les mange plus tard en les conservant au frigo dans une boite en plastique ou je les met au congélateur pour un futur repas tout prêt !

J'ai troqué mes jus de fruits en bouteilles en plastique contre un cubi de jus de fruits bio. Et comme ça on fait moins souvent les courses en plus !

J'essaie de cuisiner davantage. Certes ça prend plus de temps, mais les madeleines maison, les crèmes chocolat maison, les tartes maison... Oulala, ça n'a quand même rien à voir ! Et puis ça permet de prendre le temps de cuisiner en famille ou en amoureux. Je trouve ça bien d'arriver à prendre ce temps (quand j'y arrive hein !), pour ralentir un peu le rythme, se retrouver, discuter...

J'en reparle juste après, mais j'utilise le vinaigre blanc comme liquide de rinçage pour mon lave-vaisselle (ok ça ne fait pas moins de déchets pour le coup, mais ça permet d'utiliser des produits moins nocifs pour l'environnement).


Réduisez vos déchets en mettant en place un compost.


2. Dans la salle de bain

Pour faire le ménage (et dans le reste de la maison ça marche aussi bien sûr !), le vinaigre blanc et le bicarbonate sont devenus mes meilleurs alliés (vous trouverez des tas d'astuces sur Internet). Par exemple, dans ma machine à laver, je mets moitié moins de lessive et je complète avec l'équivalent en bicarbonate.

Fini les gels douches plein d'ingrédients bizarres, je me lave avec du savon. Simple, sain et sans emballage. (après avoir été longtemps réticente, j'ai découvert qu'un savon contenant de l'huile (amande, olive...) n'asséchait pas la peau) (complément d'information : le savon d'Alep ne doit pas être utilisé quotidiennement car il est trop agressif et trop puissant pour la peau).

J'ai remplacé les carrés de coton par des carrés en tissu éponge, cousus avec amour par mes petites mains. Si vous n'avez pas de talent particulier en couture, je suis sûre que vous trouverez une âme charitable qui saura vous faire ce cadeau en un rien de temps ! (ou sinon vous pouvez toujours en acheter tout faits)


Protégez votre corps et l'environnement en utilisant du savon.

3. Pendant les courses

Plus besoin de prendre de sacs en plastique, j'ai toujours un mini sac en tissu au fond de mon sac à main (ou sac à dos).

Je demande à mon boulanger de ne pas mettre de papier autour du pain ou des viennoiseries. Pas besoin, je les prends directement dans mon sac à pain (euh, en fait pour moi c'est toujours le même petit sac en tissu hein, on va pas trop s'embêter non plus hein...).

J'achète au maximum en vrac en apportant des sacs en papier ou, encore mieux, en tissu.

Finies les barquettes en plastique, j'achète à la coupe, au boucher/charcutier ou au fromager.

Quand je sais que les produits ne seront pas gaspillés, j'achète avec les plus grands contenants possibles (par exemple : un grand pot en verre de compote, plutôt que 4 petits pots... si on ne fait pas sa compote maison bien sûr !).

J'essaie d'aller plus souvent au marché. Pourquoi se priver : des légumes et des fruits du coin, ça ne fait que du bien ! Et bien sûr, j'apporte mon panier, trop classe !


Acheter en vrac, au marché et cuisiner pour réduire ses déchets.


4. Idées en vrac (forcément...)

Le midi j'essaie d'éviter la cuisine déjà emballée, mais plutôt de prendre un sandwich non emballé ou d'apporter mon repas dans une boite en plastique.

J'offre des cadeaux dématérialisés. Et franchement, un massage ça fera bien plus plaisir qu'un livre déjà lu ou un habit qu'on ne mettra pas... Bon et sinon j'emballe mes cadeaux grâce au furoshiki, une technique japonaise de pliage de tissu.

J'utilise des piles rechargeables. En plus c'est plus pratique : on n'est jamais à court !

Avec les copines, on fait régulièrement des troc-fringues et troc-bouquins. Ca fait tellement plaisir de donner une nouvelle vie à ces vêtements et livres qui ne nous intéressaient plus. Et si ça fait plaisir aux copains, alors je fonce !

J'essaie de réutiliser au maximum avant de jeter : un vieil habit tout troué ? hop j'en fais un chiffon ! Des feuilles imprimées pour rien > vive le papier brouillon ! Une boite en carton d'emballage devient une boite de rangement, etc.

Je mets un autocollant Stop Pub sur ma boite aux lettres. Ok ça n'est pas toujours respecté, mais ça ne coûte vraiment pas grand-chose à faire non plus.


Emballez vos cadeaux avec des tissus selon la technique japonaise du furoshiki.

Remarque : Les photos du Défi sont de Vianney Thibaut et les autres viennent de Flickr, sous licence Creative Commons.


Sommaire des articles sur le Défi Moins Jeter :

NEWSLETTER

Soyez informé des prochaines publications du blog Padlezzar en indiquant votre email ci-dessous.

Pas de souci, la désinscription est possible et facile à tout moment ! Et moi non plus je n’aime pas les spams et les mails de pub, donc soyez certains que votre email ne sera donné à personne !