En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour réaliser des statistiques de visites.

Modetic et toc !

Ca fait à peu près 3 mois que mon bébé-blog existe maintenant... et grâce à lui j'ai déjà pu faire de superbes rencontres et créer quelques opportunités ! Aujourd'hui, j'ai encore découvert une très belle personne, avec un projet incroyable. Il s'agit de Thomas, mais il s'agit aussi de Modetic, de 1083, du Tricolore, de proximité, de valeurs et de bien plus encore !


Magasin Modetic à la Caserne de Bonne, Grenoble

Par où commencer ? J'ai voulu rencontrer Thomas car j'ai découvert qu'une boutique Modetic vient d'ouvrir à la Caserne de Bonne, entre H&M et Cop Copine. J'ai tout de suite trouvé ça extra d'avoir une boutique à démarche responsable, au coeur de la galerie marchande la plus en vogue du moment à Grenoble (et qui plus est, un éco-quartier reconnu nationalement) ! Non la mode éthique ça n'est pas que des fringues babacools que personne n'a vraiment envie de porter, non ça n'est pas que des habits hors de prix, non ça n'est pas que des boutiques enfumée par l'encens. Et pour découvrir tout ça, il vous suffit de pousser la porte de cette boutique. ;-)

Autant vous dire que je n'ai pas eu grand-chose à faire pour inciter Thomas à me parler de son (ses !) projet... il faut dire qu'il commence à avoir l'habitude d'en parler, car ça commence à faire du bruit ce genre d'initiatives et la marque 1083 a déjà une belle renommée ! En tout cas son parcours n'est pas banal, mais traduis bien la motivation, la sincérité et l'esprit entrepreneur du bonhomme. Après avoir bossé comme informaticien, il décide de tout plaquer pour trouver une activité qui aurait davantage de sens pour lui. Comme il dit : « On passe énormément de temps au travail, alors il fallait que mon activité corresponde à mes valeurs, qu'elle ait du sens. » (difficile de ne pas lui donner raison...). Et il se trouve qu'à Romans il y a cette maison familiale à laquelle il est particulièrement attaché, située en face de la fameuse galerie Marques Avenue. Son idée était trouvée : créer une boutique de mode éthique pour montrer qu'une autre société est possible et arrêter de contribuer à celle qui ne lui plait pas. C'est cette démarche engagée que l'on retrouve ensuite dans toutes les actions de Thomas. Certes c'est un entrepreneur, un gérant de magasins, un créateur de marques... il doit donc gagner sa vie, mais on sent toujours derrière ses actions, la volonté de faire passer un message et d'être en accord avec ses principes. Et voir qu'il y a des gens qui agissent de cette manière, ça fait un foutu bien ! :)


Le détail de la poche arrière du jean 1083 présenté par son créateur Thomas Huriez

Sa première boutique Comptoir à part voit donc le jour en 2007. Mais les débuts sont difficiles. Il faut dire que Thomas fait tout (ou presque) seul, qu'il n'a pas franchement une grande attirance pour la mode (ce qui peut devenir un atout par certains aspects cependant) et qu'il doit tout apprendre sur le tas. En 2010 il reprend le site modetic.com et commence à s'en sortir.

Malheureusement (ou heureusement...), c'est à ce moment que certains de ses gros fournisseurs mettent la clé sous la porte ! Finalement, comme tout bon entrepreneur, il saura transformer cette épreuve en une incroyable opportunité. Chapeau ! En effet, il décide alors d'être son propre fournisseur. De cette manière, il élimine des intermédiaires et peut proposer des produits éthiques à des prix intéressants. Un exemple flagrant est celui des chaussettes, son premier produit créé. Avant, avec ses fournisseurs, la paire était proposée à 8€. En créant son propre produit Modetic il peut vendre les deux paires à 6,90€ ! Mais l'autre avantage de concevoir ses produits, c'est de pouvoir répondre au plus proche des attentes des clients. On découvre ainsi une ligne de vêtements simples, sobres, que l'on peut porter autant au travail qu'en dehors et qui va durer dans le temps.


Paires de chaussettes Modetic


Maintenant je voudrais vous présenter un peu plus en détails les deux dernières créations de Thomas. Tout d'abord une marque de jeans et baskets : 1083. Pourquoi ce chiffre ? Parce que c'est la distance (à vol d'oiseau) qui sépare les deux villes les plus éloignées de France, à savoir Menton et Porspoder. Cette marque se veut le véhicule d'une notion essentielle pour Thomas : la proximité. D'après lui, c'est la proximité qui peut nous rendre meilleur.

> Proximité kilométrique : c'est la plus évidente. On se sent plus concerné par les choses qui arrivent proche de chez nous. Il me cite l'exemple de cet immeuble qui s'est effondré au Bangladesh, faisant des milliers de morts parmi des ouvriers de l'industrie textile. Si la même chose était arrivé en France, ça aurait été un vrai scandale. Mais là c'est facile d'oublier ou de ne pas y penser, c'est tellement loin...

> Proximité des personnes : l'objectif de Thomas est de réduire au maximum le nombre d'intermédiaire dans la fabrication de ses produits. Pour reprendre le même exemple, aucune responsabilité n'a pu être établie vis-à-vis de cette catastrophe étant donné le nombre trop important d'intermédiaires...

> Proximité de temps : lorsqu'une action à une conséquence immédiate, tout le monde fait le lien. Mais par contre quand les conséquences arrivent au bout d'un certain temps, alors le lien se perd et on finit même par l'oublier. L'exemple que me donne Thomas est flagrant : les pesticides. On sait qu'ils sont nocifs, mais on ne le ressent pas ou pas tout de suite, donc, pour la plupart des gens, ça reste difficile d'y penser.

« En me mettant à fabriquer des chaussures, ce qui m'a frappé c'est l'odeur de la colle. Cet effet de proximité m'a permis d'en prendre conscience. Tu mets des choses en place parce que tu les vis ! Alors on a installé des hottes, de la ventilation et, surtout, on a diminué les quantités de colle et on a ajouté des coutures pour garder le même niveau de qualité. »

Les jeans hommes / femmes de la marque 1083 de Modetic

De ces constats est donc née la marque 1083, avec une série de jeans et baskets fabriqués en France, avec des matériaux bio. La petite histoire marrante c'est que le lancement de la marque s'est faite par une campagne de crowdfunding (depuis mon article sur Ulule, vous êtes des pros, vous connaissez tous le crowdfunding !) pour avoir les premiers financements nécessaires. Le besoin était de réunir 10 000 € pour 100 pré-commandes de jeans. Finalement la barre des 1083 pré-commandes aura bien été dépassée (obligeant Thomas à tenir parole... et à parcourir la fameuse distance à vélo avec sa femme ! bravo !).

Un jean 1083 c'est donc :
  • Un coton bio qui vient de Tanzanie ou de Turquie (ça reste quand même difficile impossible de faire pousser du coton en France).
  • Les étapes de tissage, teinte et filage réalisées en France (dans les Vosges).
  • Les boutons et rivets viennent d'Italie, mais la fabrication devrait devenir française d'ici peu.

Quant aux chaussures, elles sont évidemment fabriquées à Romans ! Tout ça n'aura pas été simple et aura demandé du temps, car les filières et le personnel qualifié disparaissent. Mais grâce à des projets comme celui-là, ce savoir-faire presque disparu, reprend vie ! Si c'est pas beau ça...


Rayon chaussures du magasin Modetic de la Caserne de Bonne, Grenoble

La seconde marque créée par Thomas est Le Tricolore. Joli jeu de mots entre tri, tricot, couleur... et un symbole de la route (le feu tricolore) qui vient faire le lien avec la borne de 1083. Pfff, rien que ça ! Et avec les pulls Tricolore, y'a vraiment du lourd ! Jugez par vous-même : la laine est recyclée, elle provient de chutes de coupe ou de vieux pulls. Un tri est effectué pour séparer les couleurs, puis les fibres de laine sont réassociées pour former un nouveau fil. Le concept mis en avant cette fois est celui de l'économie circulaire. Pas de déchets ici ! On recrée de la matière première avec. Bien entendu, tout ça est fait en France. Pour rester subjective et ne pas perdre l'esprit critique, je dois avouer que je trouve le design des pulls (couleurs, logo, etc.) un peu vieillot... mais bon, l'équipe Modetic s'étant agrandie à 8 personnes, je compte sur eux pour allier comme il se doit mode et éthique ! ;-) Et pourquoi pas se mettre à vendre des pelotes de laine Tricolore ?


Pulls Tricolore et l'affichage Labeletic traduisant l'engagement environnemental et éthique de la marque

Une dernière question (qui aurait pu être la première d'ailleurs...) : c'est quoi au juste une "mode éthique" ?! Pour répondre à cette interrogation, un étiquetage a été créé pour identifier clairement les provenances des produits et les engagements des marques, autant environnementaux que sociaux. Il s'agit de Labeletic, qui reprend l'affichage visuel désormais connu de tous avec une note entre A et G.

Cette note est basée sur 9 critères :
        • Matières premières écologiques (bio, recyclé...)
        • Matières premières issues du commerce équitable ou locales
        • Teintures écologiques
        • Confection issue du commerce équitable, locale ou artisanale
        • Transports optimisés
        • Emballage écologique
        • Recyclabilité du produit
        • Soutien de programmes solidaires ou écologiques
        • Cohérence de la marque sur toute son offre

En magasin et sur le site web, chaque marque est notée et l'affichage est clairement visible de tous. Mais pour ne pas être trop juges et partis, Thomas insiste : « Ce travail est sous licence libre. Vous pouvez donc l’utiliser librement à des fins professionnelles ou personnelles. ». Avis aux amateurs ! ;-)


Bref, à travers toutes ces démarches l'objectif de Thomas est sans doute atteint : « Avoir une marque engagée permet à des idées ennuyeuses de devenir populaires. ». Encore merci pour ces échanges et bonne continuation à Modetic, 1083, Le Tricolore... et tous les suivants !

Et je ne pouvais pas parler d'une boutique de mode éthique sans parler un minimum de mode... Voici donc une petite sélection de ce qu'on peut trouver sur le site modetic.com :

Vêtements femmes sur Modetic, la mode éthique



Vêtements hommes sur Modetic, la mode éthique



Vêtements enfants sur Modetic, la mode éthique


NEWSLETTER

Soyez informé des prochaines publications du blog Padlezzar en indiquant votre email ci-dessous.

Pas de souci, la désinscription est possible et facile à tout moment ! Et moi non plus je n’aime pas les spams et les mails de pub, donc soyez certains que votre email ne sera donné à personne !