En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour réaliser des statistiques de visites.

Ne pas se taire !

Comme beaucoup sur la blogosphère, je voulais commencer 2015 en vous souhaitant une bonne année, pétillante, joyeuse, colorée et remplie de beaux instants... mais c'est tout le contraire qui est arrivé ce 7 janvier 2015.

L'horreur. La noirceur. La bêtise humaine.


Alors que dire ? Qu'écrire ? D'après moi : surtout pas rien ! Oh non, je leur donnerais pas cette satisfaction ! Ils ont voulu abattre la liberté d'expression et tuer l'humour à grands coups de kalachnikov, mais ils ne savaient pas que ça n'était pas possible ?!? Ils ont pris des vies, des belles vies d'hommes libres et fiers, et ça c'est irréparable. Mais ils n'ont pas pu tuer Charlie. Charlie c'est nous. Charlie c'est le fait de continuer à dire tout haut ce qu'on pense (dans le respect des opinions de chacun bien sûr !). Alors c'est (en partie) raté.


Je suis Charlie ! Je continuerai à lutter pour la liberté d'expression et à lutter contre toute forme de fanatisme, d'obscurantisme et de radicalisme.

Non je ne pense pas être prête à mourir. Que ce soit pour des idées ou des personnes que j'aime. Franchement désolée, mais je préfère la vie. Mais ce qui est certain, c'est que je ne suis pas prête à me taire non plus. Je ne vais pas m'arrêter de penser, ni m'arrêter d'avoir des opinions qui ne pourront jamais plaire à tout le monde.

Par contre j'ai peur... je n'ai pas peur de mon prochain, je n'ai pas peur de me faire tirer dessus en allant chercher mon pain, mais j'ai peur de ce que cet évènement va générer. Est-ce que les choses vont s'améliorer ? Tout en étant une grande optimiste, je ne suis pas certaine de pouvoir répondre "oui" à cette question... Est-ce que des dérives vont arriver ? Là, on peut dire oui à coup sûr. Et ça a même déjà commencé. N'apprendrons-nous donc jamais de nos erreurs ?! Je n'arrive pas à me résoudre à croire que l'espèce humaine est irrécupérable. Quand je pense à ce que certains (grands Hommes ou pas) ont fait, je ne peux que rester optimiste !

Jacques Brel avait cette espérance :

« Je vous souhaite des rêves à n'en plus finir et l'envie furieuse d'en réaliser quelques uns.
Je vous souhaite d'aimer ce qu'il faut aimer et d'oublier ce qu'il faut oublier.
Je vous souhaite des chants d'oiseaux au réveil et des rires d'enfants.
Je vous souhaite de respecter les différences des autres, parce que le mérite et la valeur de chacun sont souvent à découvrir.
Je vous souhaite de résister à l'enlisement, à l'indifférence et aux vertus négatives de notre époque.
Je vous souhaite enfin de ne jamais renoncer à la recherche, à l'aventure, à la vie, à l'amour, car la vie est une magnifique aventure et nul de raisonnable ne doit y renoncer sans livrer une rude bataille.
Je vous souhaite surtout d'être vous, fier de l'être et heureux, car le bonheur est notre destin véritable. »

Nelson Mandela aussi :

« J’ai toujours su qu’au plus profond du cœur de l’homme résidaient la miséricorde et la générosité. Personne ne naît haïssant une autre personne à cause de la couleur de sa peau, ou de son passé, ou de sa religion. Les gens doivent apprendre à haïr, et s’ils peuvent apprendre à haïr, on peut leur enseigner aussi à aimer, car l’amour naît plus naturellement dans le cœur de l’homme que son contraire. »

Je veux croire qu'ils ont raison. Continuons à lutter contre toute forme d'obscurantisme, de radicalisme et de fanatisme. Comme le faisait Charlie Hebdo à sa manière.

Mais en même temps, Mr Mondialisation tire - à juste titre - la sonnette d'alarme sur Facebook : « Montée de l'extrême droite, guerre de civilisation, divisions, haine du musulman, complotisme, sécuritarisme, les tentatives de récupération viendront de tous les bords sans exception. » Alors soyons prudents, tout en restant ouverts et unis. Parlons. Echangeons. Continuons à discuter de ce qui s'est passé. Grandissons les uns avec les autres. Et tentons de construire un meilleur avenir.

Je finis cet article en relayant quelques caricatures de ces dessinateurs qui nous ont quitté, et d'autres. Parce que leur message, lui, n'est pas mort.

Caricature de Cabu : Mahommet débordé par les intégristes, c'est dur d'être aimé par des cons ! (couverture Charlie Hebdo)



Caricature de Wolinski : c'est normal que je matraque les gens... personne ne m'aime.



Caricature de Luz : 100 coups de fouet si vous n'êtes pas mort de rire (couverture Charlie Hebdo)



Caricature de Tignous : Allah est assez grand pour défendre Mahomet tout seul



Caricature de Charb : il a un livre !


Caricature de Voutch : nous apprécions l'humour... coranique



Caricature de Plantu : quelle horreur, un portrait de l'Europe dans Charlie Hebdo



Caricature de Luz : l'amour plus fort que la haine (couverture Charlie Hebdo)


NEWSLETTER

Soyez informé des prochaines publications du blog Padlezzar en indiquant votre email ci-dessous.

Pas de souci, la désinscription est possible et facile à tout moment ! Et moi non plus je n’aime pas les spams et les mails de pub, donc soyez certains que votre email ne sera donné à personne !